Contrôle technique sur Beauvais


23 août 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Entreprise et Société


Professionnels et particuliers de Beauvais, voulez-vous savoir comment régler le contrôle technique de votre véhicule ? Ci-après le guide qui peut vous aider.

Qui est concerné par le contrôle technique ?

Le contrôle technique est obligatoire en France pour tous les véhicules classés M1 (véhicules ne dépassant pas 3,5t et destinés au transport de personnes) et N1 (véhicules de transport de marchandises). Ceux qui n’empruntent pas les voies publiques n’y sont pas soumis comme les voitures de course et les engins militaires. Il se fait 6 mois après les 4 années qui suivent la mise sur route. Ensuite, le propriétaire est tenu de le faire tous les deux ans. Un procès-verbal ainsi qu’un timbre lui sont alors délivrés pour justifier la vérification. Celui-ci mentionne la date du prochain contrôle.

Comment se déroule le contrôle technique en 2018 ?

Un contrôle technique sur Beauvais consiste essentiellement à faire un constat de visu par un professionnel agréé, à vérifier le banc de freinage à l’analyse du gaz d’échappement. Depuis le 20 mai 2018, une nouvelle règlementation a été publiée. Si le nombre de vérifications était de 124 dans les années précédentes, il est de 132 depuis cette publication. Il y a alors 668 défaillances énumérées et classées en 3 catégories qui sont : les défaillances majeures, les défaillances mineures et les défaillances critiques.
Les défaillances majeures sont celles qui peuvent mettre le véhicule, les usagers de la route ainsi que l’environnement en danger à savoir une plaque d’immatriculation mal éclairée. Dans ce cas, le propriétaire doit procéder à la réparation dans les 60 jours qui suivent le contrôle. Les défaillances mineures sont, quant à elles, celles qui ne nuisent pas à la bonne marche du véhicule et à l’environnement à savoir les problèmes de contrôle de direction. La catégorie des défaillances critiques concerne les défauts qui présentent un risque pour l’environnement et les êtres humains. Cela inclut, par exemple, le dysfonctionnement des feux de stop. Des réparations sont alors à prévoir dans les 24h qui suivent le test.

Les pièces justifiant le contrôle technique et les dépenses à prévoir

Après un contrôle, un procès-verbal est dressé par le professionnel. Il est établi en deux exemplaires avec la date du test, les informations sur le contrôleur et le propriétaire ainsi que les détails sur le véhicule. Chaque partie, propriétaire et contrôleur, a alors une pièce. Si des défaillances majeures sont constatées, une nouvelle vérification doit être effectuée deux mois après la première. En cas de défaillances critiques, le propriétaire est obligé de réparer le véhicule et de revenir dès le lendemain. Toutefois, le procès-verbal peut être favorable. En effet, un récépissé est alors délivré puis une vignette est collée sur le parebrise. Un timbre, portant les mentions A, S, ou R en fonction des résultats du contrôle, est également collé sur la carte grise.
Pour terminer, il faut souligner que ce type de service est payant et qu’il faut prévoir une certaine somme pour le faire. Selon les règlementations en vigueur, tous les contrôleurs sont libres de déterminer eux-mêmes leur tarif. Toutefois, ils doivent fournir un document sur lequel ses coordonnées, la date du contrôle, les coûts détaillés de la prestation, les dépenses totales ainsi que le nom du client sont mentionnés.