L’importance de l’autorisation ESTA


20 juin 2018 Facebook Twitter LinkedIn Google+ Voyage



Pour partir aux États-Unis que ce soit pour un séjour touristique ou un voyage d’affaire, il faut avoir une autorisation ESTA. Celle-ci permet aux voyageurs d’entrer dans le territoire américain sans visa. Comment faire pour l’obtenir ?

L’ESTA en quelques mots

L’Electronic System fot Travel Authorization est un document électronique délivré par la sécurité nationale des États-Unis. Il autorise les voyageurs  à se rendre dans le territoire américain sans visa. Cette autorisation est à obtenir uniquement par internet. Pour  y accéder, le demandeur va avoir besoin d’un passeport biométrique. Par ailleurs, la demande d’autorisation Esta se fait rapidement avec une attente de réponse de 72 heures. Il faut savoir que toute nouvelle demande va annuler la précédente. Ce document est indispensable pour tout embarquement aérien ou maritime, tant qu’ il s’agit d’une destination américaine. Attention, la possession d’une autorisation ESTA ne garantit pas l’entrée dans le territoire des USA, mais uniquement la présentation aux douanes. Il s’agit également d’un document valable pour un séjour touristique ou pour affaire d’une durée ne dépassant pas 90 jours. L’ESTA est valide pendant 2 ans à compter de la date de délivrance et devient invalide en  fin de validité du passeport. Chaque voyageur désirant venir aux États-Unis doit posséder cette autorisation y compris les enfants. Toutefois, il faut noter que la douane américaine, malgré votre ESTA, peut vous refuser l’accès au sol US, ce qui signifie qu’il faudra recourir à une demande de visa traditionnelle auprès d’une ambassade américaine.

Les raisons d’un refus de demande d’ESTA

Il faut préciser que le formulaire ESTA est rarement refusé par les autorités américaines tant qu’on a bien rempli toutes les formalités. Le plus souvent, les voyageurs renvoyés dans leur pays d’origine sont soupçonnés d’être venus aux USA pour travailler. En effet,  l’autorisation ESTA n’est pas faite pour exercer une activité professionnelle. Elle peut être également refusée si au cours du voyage précédent, la personne a dépassé la durée maximum de 90 jours. Il faut seulement se mettre en tête que l’autorisation ESTA n’est pas un visa, mais une exemption de visa.